Musée de la Métallurgie Ardennaise

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille de la police
  • Taille de la police par défaut
  • Diminuer la taille de la police
French (Fr)English (United Kingdom)Deutsch (DE-CH-AT)Nederlands - nl-NL

Le musée

En 1986, l'O.R.R.C.A (Office Régional Culturel Champagne-Ardenne) confie à l'ethnologue régional Marc ANDRE la création de l’association Traditions et Innovations Métallurgiques Ardennaises (ATIMA). Celle-ci est dotée d'un comité scientifique dont la présidence est confiée à l'historien René COLINET. Sur une base territoriale (adhésion de communes des cantons de Monthermé et Nouzonville) et en partenariat avec différents acteurs (décideurs politiques, industriels, chercheurs, métallurgistes), il s'agit de valoriser l'image un territoire industriel, depuis la clouterie à la main jusqu'à aujourd'hui, au travers des hommes, de leurs savoir-faire, et de l'extraordinaire diversité d'objets produits.

Au cours de l'été et l'automne 1987 à Nouzonville est présentée, dans l'usine désaffectée de la Société Ardennaise d'Essieux, près de la gare, une riche et saisissante exposition sur la longue histoire de la métallurgie ardennaise. Réalisée par Marc ANDRE et René Colinet, avec la participation du sculpteur Hervé TONGLET, elle rencontre un vif succès. D'emblée, elle apparaît comme une préfiguration du musée de la métallurgie ardennaise.

C'est au cours de l'été 1989 qu'ATIMA accepte de transférer l'exposition nouzonnaise avec tout son riche matériel muséographique à Bogny-sur-Meuse ,dans une travée de la Manufacture Ardennaise désaffectée. En effet, d'anciens métallurgistes (Marcel YERNAUX, Lino BRUNETTA, Paulin CANIARD, George DEFLANDRE, Claude DEGROLARD, Robert MURGUET, Jean PIERRARD, Marcel THOMAS) y ont rassemblé des machines et des objets afin d'évoquer d'une manière très vivante l'épopée de la clouterie et de la boulonnerie entre Meuse, Goutelle et Semoy. Ainsi commence une fructueuse collaboration avec les « bricoleux de génie ».

Sous l'action du Président de la Communauté de Communes Meuse et Semoy, Erik PILARDEAU, le musée de la métallurgie ardennaise prend un nouveau départ au début des années 2000. Un comité de pilotage est constitué et comprend des métallurgistes (Paulin CANIARD, Jean PIERRARD, Jean-Michel LESIRE) et un historien (René COLINET). Agrandi, magnifiquement transformé, doté d'une muséographie renouvelée qui fait appel aux images et aux sons, le MMA ouvre ses portes en mai 2009.


Personne-ressources, spécialiste de la métallurgie et du patrimoine industriel : René COLINET

© 2017Musée de la Métallurgie Ardennaise - Tous droits réservés. Textes René COLINET