Musée de la Métallurgie Ardennaise

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
French (Fr)English (United Kingdom)Deutsch (DE-CH-AT)Nederlands - nl-NL

De la clouterie à la main à la clouterie mécanique

There are no translations available.

Dans l'étendue de l'ancienne principauté de Château-Regnault, particulièrement entre Meuse, Goutelle et Semoy, la fabrication des clous à la main permit de fixer la population depuis les derniers siècles du Moyen Age. Dans cette contrée pauvre de l'Ardenne forestière, cette activité compensa la faiblesse des ressources locales et apporta aux habitants des revenus maigres mais indispensables.

Grâce à la reconstitution animée d'une boutique, c'est-à-dire d'une petite forge, attenante ou à proximité de la maison du forgeron, vous êtes transportée au cœur de la clouterie à la main. Quoi de plus étonnant que la roue à chien qui met en mouvement les soufflets de la forge ? Appelé le « moteur à poils »,  l'animal entraîne la roue, et remplace avantageusement la force humaine et la force hydraulique. Quoi de plus émouvant que de voir un forgeron forger un clou au marteau sur l'enclume comme dans l'ancien temps?  Faisant vivre plus de 11000 personnes au début du XIXème siècle, la clouterie à la main est condamnée à disparaître avec l'introduction d'une machine anglaise à faire les clous au milieu des années 1820.


Boutique du Cloutier Machine à faire les clous mécanique
La Boutique du Cloutier Machine à faire les clous
© 2017Musée de la Métallurgie Ardennaise - Tous droits réservés. Textes René COLINET