Musée de la Métallurgie Ardennaise

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille de la police
  • Taille de la police par défaut
  • Diminuer la taille de la police
French (Fr)English (United Kingdom)Deutsch (DE-CH-AT)Nederlands - nl-NL

La boulonnerie

Pour survivre à la disparition de leur ancienne industrie, les cloutiers se sont adonnées progressivement à la confection des boulons à partir des années 1820-1830. C'est sous le Second Empire que la fabrication des boulons, des écrous, des rivets et des tirefonds prend son envol pour satisfaire les besoins croissants des transports, notamment les chemins de fer, mais aussi des constructeurs d'équipements industriels et métalliques, de l'Armée et de la Marine.

A la fin du XIXème siècle, près de la moitié des boulonniers français, soit 2500 hommes, femmes et enfants, se trouvent dans les Ardennes: principalement à Braux, Château-Regnault-Bogny, Levrezy, et la vallée de la Semoy. Vecteur de l'industrialisation, la boulonnerie a profondément transformé les bourgs et la société locale. Pour s'en rendre compte, il suffit de parcourir le vallon de la Grosse Boutique jusqu'à la cité de l'Echelle avec l'aide du guide du Sentier Patrimoine.
Grâce aux machines exposées parmi lesquelles la célèbre tarauderie ardennaise, l'emblématique presse à friction, l'ingénieuse machine à faire les écrous Sayn, et le célèbre tour Hottiaux,  toujours utilisées dans des entreprises, vous pourrez comprendre les procédés de production et les savoir-faire  mis en œuvre par les ouvriers. Par ailleurs, grâce aux vidéos, aux nombreuses photos très parlantes et émouvantes, et à la présentation des produits fabriqués, vous retrouverez l'univers de la boulonnerie dans toutes ses dimensions.

Sans aucun doute,  un panneau provenant de La Manufacture Ardennaise de Boulons et Ferrures de Wagons retiendra votre attention. Ingénieur des Arts et Métiers, Emile Despas (1846-1925) a fondé cette société au milieu des années 1880. Lors des expositions, ce panneau lui permettait de faire connaître avantageusement son entreprise et sa politique paternaliste (participation aux bénéfices, caisse de secours, retraite maison, maisons ouvrière). Il rappelle un modèle d'industrialisation, le capitalisme familial, qui a perduré dans la Vallée jusqu'à la fin des Trente Glorieuses.


Machines utilisées pour la fabrication des boulons

Machines utilisées pour la fabrication des boulons

© 2017Musée de la Métallurgie Ardennaise - Tous droits réservés. Textes René COLINET